Les expositions qui vont illuminer l’automne !

La rentrée 2021 qui signe un retour à une vie culturelle presque normale, nous offre un programme particulièrement riche et dense d’expositions dont certaines font figure d’évènements majeurs!

Il existe de multiples façons d’intégrer l’art dans le déroulement de votre évènement. La visite privée de l’exposition en cours en est un . Elle est toujours perçue comme un privilège et un plaisir. C’est une opportunité unique de partage et d’échange avec vos invités mais aussi un axe puissant de réflexion et de créativité lorsque la thématique de la visite est liée aux valeurs de votre entreprise.

Nous vous proposons de découvrir une sélection d’expositions en cours et à venir chez nos institutions partenaires !

 

MUSEE JACQUEMART-ANDRE – Botticelli, artiste et designer – du 10 septembre 2021 au 24 janvier 2022

Le musée Jacquemart-André célèbre le génie créatif de Sandro Botticelli (1445–1510) et l’activité de son atelier, en exposant une quarantaine de ses oeuvres accompagnées de quelques peintures de ses contemporains florentins sur lesquels le maître eut une influence particulière. La carrière de Botticelli, devenu l’un des plus illustres artistes de la Renaissance à Florence, témoigne du rayonnement et des changements profonds qui transforment la cité sous les Médicis.

 

 

MUSEE DES ARTS DECORATIFS – Thierry Mugler, Couturissime – du 30 septembre 2021 au 24 avril 2022.

Cette exposition d’envergure retrace l’oeuvre d’un créateur à l’imaginaire singulier qui a révolutionné la mode, la haute couture et le parfum et offre l’occasion de découvrir et redécouvrir un artiste total, tour à tour danseur, homme de scène, photographe et couturier, un homme qui a marqué son époque en révolutionnant la mode par ses créations aux morphologies sculpturales à la fois futuristes et élégantes. Son style distinctif a transcendé les modes et a influencé, encore aujourd’hui, des générations de créateurs.

 

 

MUSEE DES ARTS DECORATIFS – Cartier et les arts de l’islam. Aux sources de la modernité – du 21 octobre 2021 au 20 février 2022

Cette exposition montre les influences des arts de l’Islam sur la production de bijoux et d’objets précieux de la Maison de haute joaillerie, du début du xxe siècle à nos jours. Plus de 500 pièces retracent ainsi l’origine de cet intérêt pour les motifs orientaux à travers le contexte parisien de l’époque et la figure de Louis Cartier dont la collection d’Art islamique constituera l’une des sources d’inspiration de la Maison et lui inspirera un langage stylistique propre basé sur un répertoire de motifs géométriques et naturalistes .

 

 

PALAIS GALLIERA – Vogue Paris 1920 – 2020 – du 2 octobre 2021 au 30 janvier 2022

Le Palais Galliera présente une exposition d’envergure inédite qui célèbre les 100 ans du magazine Vogue Paris. Fondé par Condé Nast en 1920, Vogue Paris est aujourd’hui le plus ancien des magazines de mode français toujours publié, et le seul titre du groupe à porter le nom d’une ville et non celui d’un pays. Capitale de la mode, Paris y est figurée comme le cœur de la vie culturelle et artistique et la Parisienne y incarne la femme Vogue. Miroir de son époque, défenseur de la création, Vogue Paris est un acteur majeur de la mode, questionnant les notions de goût, de beauté et d’élégance. L’exposition témoigne de la capacité de création, d’adaptation et d’anticipation qui, pendant 100 ans, a caractérisé le magazine.

 

PALAIS GALLIERA – Une histoire de la mode. Collectionner, exposer au palais Galliera – du 2 octobre au 26 juin 2022.

Les visiteurs évoluent dans un parcours à la fois chronologique et thématique, où se mêlent deux histoires croisées. D’un chef-d’œuvre à l’autre, de la robe volante aux créations de Comme des Garçons, de la garde-robe de la comtesse Greffulhe aux pièces avant-gardistes de Rick Owens, chacun découvre une histoire de la mode, du XVIIIe siècle à nos jours, illustrée par les plus belles pièces du musée de la Mode de la Ville de Paris. Chaque section chronologique aborde les spécificités de la période, des imprimés du XIXe siècle aux robes cocktail des années 1950, des riches matières et décors des années 1920 au minimalisme des créateurs belges et japonais à partir des années 1980.

 

MUSEE D’ART MODERNE DE PARIS – Anni et Josef Albers , l’art et la vie – du 10 septembre 2021 au 9 janvier 2022

Le Musée d’Art Moderne de Paris organise une exposition inédite consacrée à Anni et Josef Albers rassemblant plus de trois cent cinquante œuvres (peintures, photographies, meubles, œuvres graphiques et textiles) significatives du développement artistique de ce couple pionnier du design et de l’art modernes. Au-delà de la présentation très complète de leurs créations respectives, il s’agit de la première exposition en France dédiée au couple formé par les deux artistes. C’est en effet ce lien intime et très complice qui leur a permis, tout au long de leur vie, de se soutenir, de se renforcer mutuellement, dans un dialogue permanent et respectueux. Ils ont non seulement produit une œuvre considérée aujourd’hui comme la base du modernisme, mais ont aussi imprégné toute une nouvelle génération d’artistes de leurs valeurs éducatives.

 

PETIT PALAIS – Jean Michel Othoniel, Le théorème de Narcisse – du 28 septembre 2021 au 2 janvier 2022

Pour l’occasion, en plus de 70 œuvres nouvelles, Othoniel invente Le Théorème de Narcisse : un homme-fleur, qui en se reflétant lui-même, reflète le monde autour de lui. Selon Gaston Bachelard, « le narcissisme n’est pas toujours névrosant, il joue aussi un rôle positif dans l’œuvre esthétique. La sublimation n’est pas toujours la négation d’un désir. Elle peut être une sublimation pour un idéal. » L’artiste tisse une toile d’irréalité, d’enchantement, d’illusion, de libération de l’imagination. Rivières de briques bleues, Lotus et Colliers d’or, Couronne de la Nuit, Nœuds Sauvages et Precious Stonewall miroitants, ces œuvres sont enchâssées dans le bâtiment, suspendues aux arbres ou posées sur l’eau ; elles dialoguent avec l’architecture du Petit Palais et les ors de son jardin.

 

PETIT PALAIS – Ilya Répine (1844-1930), Peindre l’âme russe – du 5 octobre 2021 au 23 janvier 2022

Le Petit Palais présente la première rétrospective française consacrée à Ilya Répine, l’une des plus grandes gloires de l’art russe. Peu connu en France, son œuvre est pourtant considéré comme un jalon essentiel de l’histoire de la peinture russe des XIXe et XXe siècles. Figure incontournable du monde de l’art de l’époque, Répine s’intéresse aux différents aspects de la vie culturelle : littérature, musique, sciences… Il est très proche de nombreuses personnalités russes comme l’écrivain Tolstoï, le compositeur Moussorgski, ou encore le collectionneur Trétiakov. Témoin de tous les bouleversements de la Russie de son temps, Répine est particulièrement attentif aux profondes mutations historiques et sociales que connaît son pays et en fait l’écho à travers ses oeuvres..

 

MONNAIE DE PARIS – Pour le meilleur et pour l’Empire – Sur les pas de Napoléon Ier à la Monnaie de Paris – du 17 septembre 2021 au 6 mars 2022

La venue du Premier Consul  au quai de Conti le 21 Ventôse an XI (12 mars 1803) fut un des temps forts de l’histoire du Franc germinal et marqua le lancement de cette grande réforme monétaire destinée à contribuer à la construction d’une France nouvelle. Cette exposition propose au visiteur de découvrir le rôle artistique, technique et scientifique de la Monnaie de Paris sous le Directoire, le Consulat et l’Empire, en passant par la construction et la diffusion de la légende napoléonienne sous la Monarchie de Juillet et le Second Empire.
Le parcours ludique et didactique se déploie  sur  tout le site de la Monnaie de Paris, mêlant détails architecturaux, histoire de l’institution, Histoire de France, mythe napoléonien, objets patrimoniaux  et gestes d’artisans et techniciens.

 

BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE – Giuseppe Penone, Sève et pensée – du 12 octobre 2021 au 23 janvier 2022

La Bibliothèque nationale de France accueille l’artiste italien Giuseppe Penone, figure incontournable de l’art contemporain, pour sa première grande exposition à Paris depuis 2013. Penone, dont le travail questionne, avec force et poésie, les liens de l’homme avec la nature, a réalisé pour l’occasion Pensieri e linfa (Sève et pensée), une installation spectaculaire conçue à partir de l’empreinte d’un arbre autour duquel se déploie un texte écrit par l’artiste. En regard de cette œuvre emblématique, des pièces inédites et monumentales côtoient dessins, photographies, livres de bibliophilie et livres d’artistes, ainsi qu’une exceptionnelle série de 18 gravures récemment créées par Penone, qui en a fait don à la Bibliothèque.

 

CITE DE L’ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE – Aerodream. Architecture, design et structures gonflables, 1950-2020 –du 6 octobre 2021 au 14 février 2022

L’exposition Aerodream dévoile l’histoire fascinante de l’architecture et du design gonflables et s’attache à cerner un véritable phénomène culturel, à travers la découverte de plus de 250 œuvres et un parcours spécifique de gonflables monumentaux dispersés dans les galeries permanentes de la Cité:  des œuvres d’art conceptuelles aux applications militaires et à l’architecture pneumatique à grande échelle, l’exposition emmène les visiteurs dans un voyage à travers «l’engouement pour les gonflables» des années 1960 et 1970 avec des installations en direct accompagnées de dessins, d’affiches, de photographies et de séquences filmées.

 

MAISON EUROPEENNE DE LA PHOTOGRAPHIE Samuel Fosso – du 10 novembre 2021 au 13 mars 2022

La MEP présente la première grande rétrospective consacrée au photographe franco-camerounais Samuel Fosso. Cette exposition majeure qui couvre 50 ans de carrière, revient sur une œuvre qui occupe aujourd’hui une place centrale sur la scène artistique internationale. Séries emblématiques, travaux plus confidentiels et photographies de jeunesse inédites se complètent pour retracer un parcours qui oscille entre introspection intime et récits collectifs.

 

 

MUSEE DES CONFLUENCES – Sur la piste des Sioux – du 22 octobre 2021 au 28 août 2022

Notre imaginaire les a longtemps désignés comme « les Indiens d’Amérique ». Récits de voyages, cinéma et bande dessinée, spectacles de folklores et même romans y ont largement contribué. Conçue et réalisée par le musée des Confluences, l’exposition présentera notamment la collection de François Chladiuk. Bruxellois passionné du Far West, il possède un ensemble unique de costumes lakotas du village d’Indiens installé à Bruxelles en 1935 en marge de l’Exposition universelle, héritage des Wild West Shows, dont le célèbre Buffalo Bill’s Wild West, spectacle diffusé en Amérique puis en Europe entre 1882 et 1912. Explicitant la construction de l’image caricaturale des nations indiennes, l’exposition veille à redonner la parole à ces communautés encore marginalisées aujourd’hui.

 

 

Enfin, n’oubliez pas que certaines expositions déjà évoquées dans le blog sont toujours d’actualité :

MUSEE RODIN – 2 artistes, 2 musées, 1 expo-événement – du 19 mai 2021 au 2 janvier 2022

MAISON VICTOR HUGO – Paris – Victor Hugo. Dessin, dans l’intimité du génie – du 10 juin au 21 novembre 2021 

 

 

5/5 - (15 votes)

Articles liés

Hôtel Le Marois : élégance et raffinement Second Empire

En cette fin d’été, nous vous emmenons à la découverte d’une pépite du VIIIème arrondissement de Paris, l’hôtel Le Marois. Situé l’avenue…

5/5 - (11 votes)
En savoir plus

Le musée de la vie parisienne est de retour!

Dans la frénésie des ouvertures et réouvertures de cette fin de printemps 2021, il en est une particulièrement chère au coeur des…

5/5 - (11 votes)
En savoir plus

Plongez au coeur du XVIIIème siècle à l’Hôtel de la Marine

L’Hôtel de la Marine a rouvert ses portes samedi 12 juin pour le plus grand bonheur des visiteurs avides de découvrir enfin…

4.5/5 - (55 votes)
En savoir plus

Rechercher

Compare listings

Comparer