Arc de triomphe

Place Charles de Gaulle, 75008 Paris, France
   Capacité d'accueil : 90

En 1806, Napoléon Ier décrète l’érection d’un arc à la gloire de la Grande Armée sur la place de l’Etoile. Le projet est confié à Jean-Arnaud Raymond et Jean-François Chalgrin.

Des plans sont hâtivement dressés et la pose de la première pierre a lieu le 15 août 1806, jour anniversaire de l’Empereur. Par la suite, Chalgrin établit seul un nouveau projet qui, pour le parti architectural, sera respecté par ses successeurs. Quand Chalgrin meurt en 1811, le monument ne s’élève encore qu’à 5,40 mètres du sol. Avec le retour des Bourbons en 1814, le chantier est arrêté. Les travaux reprennent sous le règne de Louis XVIII et s’achèvent en 1836, sous Louis-Philippe. Symbole de la gloire des armées françaises et de l’unité nationale, l’Arc de triomphe est orné de quatre groupes sculptés par Rude, Cortot et Etex. La frise de l’entablement déroule un immense bas-relief narrant le départ et le retour des armées françaises. Pour l’intérieur du monument, l’architecte Chalgrin n’avait prévu aucune ornementation. C’est en 1835 que naît l’idée d’inscrire sous la voûte ornée de caissons à la romaine, les noms des 128 batailles de la République et de l’Empire, ainsi que ceux des généraux qui y participèrent.

Depuis la fin de sa construction, l’Arc de triomphe a été le centre d’événements majeurs, tels que le retour des cendres de Napoléon le 15 décembre 1840, la Fête de la Fraternité en février 1848, le passage sous l’Arc de l’Empereur Napoléon III le 2 décembre 1852. En 1885, lors des funérailles nationales de Victor Hugo, le catafalque est placé sous l’Arc avant que le corps du poète ne soit conduit au Panthéon. Le 14 juillet 1919, lors de la Fête de la Victoire, les troupes françaises et alliées défilent sous l’Arc. Le 11 novembre 1920, un cortège solennel conduit à l’Arc de triomphe le corps du soldat inconnu pour l’inhumer sous la voûte, où il symbolise les 1 500 000 morts au champ d’honneur durant la grande guerre. Le 11 novembre 1923, la Flamme du souvenir, qui est allumée sur la tombe du soldat inconnu, consacre le caractère patriotique et symbolique de l’Arc de triomphe. Le 25 août 1944, après 4 années d’occupation, Paris est libéré; le lendemain, le Général de Gaulle descend les Champs-Élysées depuis l’Arc de triomphe. Chaque jour depuis 1923, à 18h30, la Flamme est ravivée par des représentants des anciens combattants, des soldats et des membres de la société civile.

A la fois grand monument historique et haut lieu des grandes manifestations nationales, l’Arc de triomphe propose des salles intérieures spacieuses et chargées de mémoire. Sa terrasse au panorama unique sur la plus belle avenue du monde offre aux regards des visiteurs le tout Paris.

4.9/5 - (31 votes)

Configurations et capacités

Espace de location
Cocktail
Conférence
Dîner
Salle en U
Classe
Entresol 225m2
90 
Musée 240m2
90 
90 
Terrasse 630m2
90 

Informations et tarifs

Horaires d’ouverture aux privatisations : 8H – 10H

Equipements

Equipement Quantité
Table 3
Vidéo projecteur 2
Pupitre 1

Visite privilège

Une visite privée de l'Arc de triomphe est proposée avec un guide conférencier (français, anglais, espagnol et autres).
Devis sur demande

Arc de triomphe
Sur devis
Rechercher

Compare listings

Comparer

Business Club

Des expériences exclusives et des visites privilèges dans des lieux d'exception