Plongez au coeur du XVIIIème siècle à l’Hôtel de la Marine

L’Hôtel de la Marine a rouvert ses portes samedi 12 juin pour le plus grand bonheur des visiteurs avides de découvrir enfin les splendeurs et  les secrets de ce palais à la fois si familier et si mystérieux en plein coeur de Paris  et qui n’était plus accessible au public depuis …1789 !

Quatre ans de travaux ont été nécessaires pour rendre à ce bâtiment emblématique de la place de la Concorde son statut de joyaux du patrimoine parisien: Loc’Hall est très fier d’accueillir l’Hôtel de la Marine dans sa sélection unique de lieux d’exception ouverts aux évènements professionnels .

Du Garde Meuble de la Couronne à l’Hôtel de la Marine : 250 ans d’histoire

L’histoire de l’Hôtel de la Marine est indissociable de celle de la place de la Concorde .

Au milieu du XVIIIème siècle, alors que la Ville de Paris projette d’édifier une statue en l’honneur de Louis XV c’est finalement toute une place qui est créée à la gloire du roi sur le modèle des autres places royales que sont la place Vendôme et la place des Vosges.

C’est Ange-Jacques Gabriel, Premier Architecte du Roi (qui est aussi le maître d’oeuvre de l’Ecole Militaire, du Petit Trianon , de la Chapelle Royale de Versailles ou encore de la place de la Bourse à Bordeaux) qui est désigné pour créer les plans définitifs de la future place Louis XV. Au sud, la place est entièrement ouverte sur la Seine, au nord Ange-Jacques Gabriel intègre deux palais jumeaux séparés par la rue Royale. Ces palais monumentaux ont toutes les caractéristiques de l’architecture du XVIIIème siècle français : rigueur du tracé géométrique, parfaite maîtrise de la symétrie, références à l’Antiquité.

Le palais de gauche devient une résidence privée (il abrite aujourd’hui l’Hôtel de Crillon, l’Automobile Club de France et l’Hôtel de Coislin) tandis que celui de droite est affecté en 1772 au Garde Meuble de la Couronne, institution chargée de l’aménagement des résidences royales , du choix, de l’achat et de l’entretien du mobilier du roi, mais aussi de la conservation des collections royales d’armes et d’armures, d’étoffes et de tentures, de vases de pierres dures, de bronzes et enfin des joyaux de la Couronne.

L’institution est administrée par un officier de la Maison du Roi, l’Intendant Royal qui est logé sur place dans des appartements luxueux et qui  y mène un somptueux train de vie .

En 1777, les galeries du Garde Meuble royal  sont ouvertes au public tous les premiers mardis de chaque mois. Les visiteurs peuvent se rendre place Louis XV – pour admirer des armures japonaises du Moyen Âge, l’armure de Henri II, ou bien encore l’épée de François Ier. Le Garde Meuble royal constitue en quelques sortes le premier musée d’art décoratif !

En 1789, la Révolution sonne la fin de ce symbole de la monarchie: on installe la guillotine sur la place Louis XV qui devient la place de la Révolution – elle devient place de la Concorde sous le Directoire –  les ministres basés à Versailles sont sommés de regagner Paris et le ministère de la Marine s’installe dans l’Ancien Garde Meuble royal qui devient l’Hôtel de la Marine;

Pendant plus de deux siècles, c’est entre ses murs que seront prises les plus grandes décisions de la Marine française, quels que soient les époques et les régimes politiques. Bien entendu le palais connait des transformations afin de s’adapter aux besoins de l’administration, certaines pièces des appartements deviennentdes bureaux ou des salons de réception mais rien n’est détruit. Tout au long des des XIXème et XXème siècles, l’Hôtel de la Marine continue d’accueillir des réceptions fastueuses et des des fêtes brillantes.

Quant aux meubles et objets d’art, une partie d’entre eux est vendue aux enchères ou brûlée pendant la Révolution. En 1800, l’institution est recréée et devient le Garde-Meuble des Consuls puis le Mobilier impérial . Elle devient finalement Mobilier national en 1870 et est toujours en charge des meubles des différentes institutions nationales telles que l’Elysée. Son siège est désormais situé à la Manufacture des Gobelins dans le 13e arrondissement de Paris.

Un chantier exceptionnel  et un retour aux sources

En 2015, le ministère de la Marine quitte la place de la Concorde pour rejoindre le nouveau site du ministère de la Défense au sud de Paris. Le Centre des Monuments Nationaux (CMN) se voit confier la gestion du monument et la mise en oeuvre des travaux de restauration avec l’objectif de faire revivre aux visiteurs le temps du Garde-Meuble de la Couronne à l’époque de sa construction au XVIIIème siècle.

Des travaux de grande ampleur sont entrepris à partir de 2017 . Au cours de ceux-ci, les équipes de conservateurs-restaurateurs ont l’heureuse surprise de découvrir les décors muraux, plafonds ou planchers d’origine sous les ajouts successifs des XIXème et XXème siècles. En ayant recourt à des matériaux et des techniques d’époque, en menant une véritable chasse au trésor pour retrouver les meubles d’origine à partir des inventaires de 1780, le CMN a réussi la prouesse de redonner vie aux appartements de l’Intendant et à donner l’impression que ce dernier venait juste de les quitter.

12700 m² de surface totale rénovée dont 6200 m² pour les espaces ouverts à la visite, 130 M€ de budget, plus de 40 entreprises engagées dans la restauration, 4 ans de travaux , l’ampleur du chantier de l’Hôtel de la Marine a été  hors du commun pour un résultat époustouflant!

L’Hôtel de la Marine en 2021, un lieu de culture et un lieu de vie !

Depuis le 12 juin l’Hôtel de la Marine s’ouvre aux visiteurs qui n’y avaient plus accès depuis plus de deux siècles. Il propose désormais une expérience unique à la découverte du patrimoine et de l’art de vivre du XVIIIème siècle. Le mode de médiation est innovant et plonge le visiteur au coeur du Siècle des Lumières. Un casque  au son 3D spatialisé , le Confident, permet une visite sonore immersive et donne vie aux murs, aux collections, aux appartements et à leurs occupants : un voyage dans le temps plus vrai que nature!

Ce lieu unique possède également un restaurant, un café, une librairie et 6 000 m2 d’espaces de coworking. Enfin, le bâtiment accueillera le siège de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage (c’est à l’Hôtel de la Marine, que le décret d’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises est signé en l848) et sera enrichi à l’automne par la Collection Al Thani, l’une des plus prestigieuses collections d’art privées au monde.

Un lieu de réception hors norme

L’Hôtel de la Marine est le lieu de tous les superlatifs; organiser un évènement dans ses murs c’est partager avec vos invités la quintessence de l’art de vivre et de recevoir à la française et la splendeur d’un monument hors du commun; c’est surtout la certitude de mettre des étoiles dans les yeux de quiconque aura le privilège d’y assister!

  • La cour de l’Intendant offre une surface de 333m et accueille 333 personnes pour des cocktails et 150 pour des dîners.
    L’impressionnante verrière signée par l’architecte Hugh Dutton tire son inspiration  des pampilles des magnifiques lustres du XVIIIème siècle, ainsi que de la géométrie des pierres précieuses taillées. Grâce à sa forme unique, cette verrière, véritable objet d’artisanat d’art, permet de faire rayonner la lumière naturelle à la manière d’un lustre ou d’un diamant, via des éléments de réflexion et de diffraction intégrés dans la structure. Une prouesse technique qui initie un dialogue fructueux entre le XVIIIème siècle et le XXIème siècle.
  • Ecrin parfait pour tous les événements de prestige organisés par l’État ou les ministres de la Marine tout au long des XIXème et XXème siècles, la loggia et les salons d’apparat (612m2) accueillent 300 personnes pour les cocktails et 150 pour les dîners.
    L’ancienne galerie des meubles devenue en 1843 à la demande du ministre de la Marine d’alors, un salon de réception et une grande salle à manger constitue aujourd’hui des salons d’apparat d’un faste inoui . La décoration de ces pièces est grandiose: des panneaux blancs font ressortir des décors en bois sculptés et dorés. Les cheminées de part et d’autre de l’ensemble sont surmontées de glaces où se reflètent les lustres et les dorures du plafond.
    En surplomb de la place de La Concorde, la loggia a toujours été aux avant-postes de l’histoire, entre exécution de Louis XVI en 1793 et arrivée de l’obélisque en 1836. La vue magistrale qu’elle offre sur la place de la Concorde et les monuments parisiens emblématiques fera vibrer les esprits les plus blasés.

 

 

 

Articles liés

Hôtel Le Marois : élégance et raffinement Second Empire

En cette fin d’été, nous vous emmenons à la découverte d’une pépite du VIIIème arrondissement de Paris, l’hôtel Le Marois. Situé l’avenue…

En savoir plus

Le musée de la vie parisienne est de retour!

Dans la frénésie des ouvertures et réouvertures de cette fin de printemps 2021, il en est une particulièrement chère au coeur des…

En savoir plus

Les expositions du printemps à ne pas manquer dans nos lieux partenaires!

Choisie avec soin, en écho à une thématique en cours dans votre entreprise par exemple,  la visite privée d’une exposition permet de…

En savoir plus

Rechercher

Compare listings

Comparer